Le testament d'un enfant mort

Nouvelle·s / Novella·s (Terminé)|Le testament d'un enfant mort

Description

Public :  Tout public

En 1978, Philippe Curval imagine le regard d un nouveau-né sur un monde sans avenir. XXIe siècle.

Un mal mystérieux et incurable frappe les nouveaux-nés du monde entier : après quelques mois d une maturation psychologique accélérée, l enfant dépérit et meurt immanquablement. Après la mise au point d un enregistreur-décodeur, l humanité est enfin capable d entrer dans l esprit de ces enfants et d en saisir les ressorts suicidaires. Trop tard, sans doute. Bienvenue dans le monde sans espoir des « hypermaturés ».

À travers une écriture viscérale, Philippe Curval nous plonge avec délectation dans les méandres émotionnels, fantasmatiques et primordiaux du nouveau-né, et confronte la vision de l enfant en construction à une société sourde et aveugle. Chez Curval, l'humanité court à sa perte en privilégiant sa soif d expansion, de domination et de conquête, au détriment de l essentiel, symbolisé par cet enfant incompris dont nous partageons les découvertes, l incompréhension, la solitude, la curiosité et finalement le désir de mort.

« Dyschroniques » exhume des nouvelles de science-fiction ou d anticipation, empruntées aux grands noms comme aux petits maîtres du genre, tous unis par une même attention à leur propre temps, un même génie visionnaire et un imaginaire sans limites. À travers ces textes essentiels, se révèle le regard d auteurs d horizons et d époques différents, interrogeant la marche du monde, l état des sociétés et l avenir de l homme. Lorsque les futurs d hier rencontrent notre présent...

Mots clés

Public :  Tout public
Auteur·trice : 

Cette Création est recommandée par...

  • Il n'y a encore aucune recommandation. Soyez le premier à donner la vôtre.

Liens
(3)