Gaëlle Bonnassieux

Auteur·trice (Officiel) Gaëlle Bonnassieux

Amusant / Aventure / Émancipation / Femme / Imagination / Ironique / Romance / Romanesque / Surnaturel / Jeune adulte / Adulte / Fantastique / Lycan / Loup-garou / Roman / Sorcellerie / Surnaturel / 14 ans et + / Âmes soeurs / Ebook / Roman
Arborescence

Biographie  / Présentation

Depuis qu'elle est toute petite, Gaëlle n'a jamais cessé de rêver.
Passionnée par la littérature, elle commence à coucher sur papier les histoires qui fleurissent dans ses pensées.
Ses romans mêlent amour, aventures et surnaturel.
Diplômée de Lettres, elle poursuit ses études et confirme sa passion de l'écriture à travers sa première trilogie fantastique: She-Wolf.

Mots clés

Genres :

  • Roman

Registres :

  • Romance /
  • Fantastique /
  • Surnaturel

Thèmes :

  • Aventure /
  • Émancipation /
  • Femme /
  • Imagination /
  • Lycan / Loup-garou /
  • Sorcellerie /
  • Âmes soeurs

Ambiances :

  • Amusant /
  • Ironique /
  • Romanesque /
  • Surnaturel

Publics :

  • Jeune adulte /
  • Adulte /
  • 14 ans et +

Métier :

  • Ebook /
  • Roman
Date de naissance :  21/05/1997 (21 ans)
Site officiel :  --
Prochain Événement :  Salon de l'autoédition

Écrits
(1)

  • Extrait - She-Wolf 1 Lire l'intégralité de She-Wolf 1 (Extrait)

    Dernière modification le 21/01/2019
    Mes paupières s’ouvrirent d’un coup sur mes iris mordorés. Aujourd’hui, j’en étais sûre, tout allait changer.

    Mes instincts ne me trompaient jamais. Dans un coin de mon esprit encore embrumé par le sommeil, je sentais la meute remuer. Agitées, toutes les pensées de mes compatriotes lycanthropes me martelaient le crâne. Quel beau réveil.

    Mon portable hurla à ce moment-là, m’indiquant que l’heure était venue de se lever. Alors, en grommelant, je me levai. Mes muscles me tiraillaient suite à ma course nocturne de la veille et j’aurais bien dormi trois ou quatre jours de plus mais le devoir n’attendait pas.

    Je tirai d’un coup sec sur les rideaux et la lumière du jour m’agressa les rétines. Après avoir poussé un soupir d’exaspération (je n’étais pas tellement du matin ces derniers temps), j’entrebâillai la fenêtre pour découvrir un temps de chiotte. Le gris du ciel s’étendait à perte de vue et s’accordait au noir des nuages qui crachaient des torrents de pluie. Le bruit de ces milliers de sphères aquatiques qui se fracassaient sur le sol résonnait dans ma tête comme un marteau-piqueur. Maudite ouïe surnaturelle. Des flaques se formaient sur la terre, permettant à la boue de prendre vie pour dégouliner aux pieds des arbres aux cimes immenses et aux branches en fleurs. Les pétales de celles-ci, frêles et délicates, frémissaient sous l’impact des lourdes gouttes d’eau, manquant d’être arrachées à chaque gifle d’eau glacée. Au loin, un rayon de soleil paraissait sortir de nulle part et trouait la grisaille pour venir toquer à ma fenêtre. Je l’invitai à entrer avec bienveillance.

    Malgré les conditions météorologiques déplorables, la chaleur persistait, étouffante et rassurante, et l’odeur de la terre mouillée et de la pluie me mettaient de bonne humeur. Cette dernière ne dura pas : ça aurait été trop beau.

Ce Profil est recommandé par...

  • Il n'y a encore aucune recommandation. Soyez le premier à donner la vôtre.