L’Éveil des Chimères

Roman (Terminé)|L’Éveil des Chimères

Description

Public :  Tout public

Qui a dit que les monstres n’avaient pas d’âme ?

Dans un monde dominé par les humains qui ne songent qu’à se faire la guerre, où la magie n’est à peine plus qu’un soupir, les créatures mythiques de l’Âge des Miracles essaient tant bien que mal de trouver leur place. Jadis, elles vivaient en nombre et au grand jour ; désormais, quand elles ne sont pas simplement considérées comme de pures fictions, elles passent aux yeux des hommes pour des monstres.

Au cœur d’une forêt, un redoutable prédateur tente de résoudre un meurtre avant que ses voisins humains ne songent à l’accuser. Dans la cité de Lescinq, le peuple vaque à ses occupations sous l’œil tutélaire de bien étranges statues. Au milieu des montagnes, un vieux Minotaure est emprisonné dans le labyrinthe de ses souvenirs, pleins de bruits et de fureur. Une bande de hors-la-loi d’élite, sans se douter qu’un de ses membres cache sa nature chimérique, sillonne le royaume de Lacustre à la recherche des origines d’un mystérieux violon. Dans les décombres d’un palais oublié, un inquiétant procès est en train de se jouer. Et pendant ce temps, dans les Confins, une exploratrice de légende cherche à percer le sens des mystères qui les concernent tous…

Livre à facettes, roman-portraits, l’Éveil des Chimères est, à l’image de ses personnages, un ouvrage hybride. À travers le récit des destinées individuelles d’une poignée de Chimères qui ne se ressemblent pas (sphinx, hydre, faune, cyclope, etc.), il interroge les notions conjointes de monstruosité et d’humanité. Au fil des chapitres, comme autant de mosaïques révélant un dessin d’ensemble, c’est le destin du monde tout entier qui se devine. L’heure de l’extinction a-t-elle sonné pour les Chimères ou bien est-ce le moment pour elles de s’éveiller ?

Raconté dans un style gourmand et polymorphe, et prolongé par les magnifiques illustrations de Laurent Libessart, l’Éveil des Chimères se veut une véritable expérience narrative, aussi bien qu’une déclaration d’amour à ce « mauvais genre » qu’est la fantasy.

Le sont-elles toutes vraiment ?

448 pages
14,5 x 21 cm
Roman, broché, noir et blanc
Parution : juin 2017
19,00€

Mots clés

Genres :

Publics :

Natures :

Public :  Tout public
Auteur·trice : 

Cette Création est recommandée par...

  • Il n'y a encore aucune recommandation. Soyez le premier à donner la vôtre.

Liens
(3)